ENLEVER LES TAMBOURS ARRIERES SUR UNE MOPAR 55-64
(clicquez sur les miniatures pour agrandir)

Voilà un challenge à relever ! Celui "qui ne sait pas" va galérer de nombreuses heures (dans le meilleur des cas) ou casser du matériel d'outillage (pas grave) ou des pièces de la voiture, L'outil d'origine en action ..tambour, goujons (bien plus grave..).
Y'a effectivement un "truc" à connaître ou plutôt un outil bien spécifique !

A ne pas faire : utiliser un extracteur à griffes  et se prendre sur le rebord du tambour ! Vous êtes sûr: 
1 - de le casser si c'est un petit truc à 10 $ .
2 - de ne pas y arriver même avec un "de camion"
3 - de voiler le tambourextracteur "home made". Clicquez pour agrandir

Explications: les tambours arrière des Mopar intègrent le moyeu où sont sertis les goujons ou filetages des roues. Le tambour en lui même est serti en usine sur le moyeu donc on enlève à la fois tambour et moyeu. Seul problème, cet ensemble est à emmanchement conique, le nec plus ultra en matière d'emmanchement et bien sûr le plus difficile à enlever. Surtout que la portée conique est d'environ 5 cm et que souvent ça n'a jamais été démonté depuis des lustres ..

Comment s'y prendre ? Déjà il faut "l'outil qui va bien" : un extracteur spécial que certains vieux mécanos ont encore autre vue de l'extracteur démonté.(ça a aussi servi sur des françaises dans les années 50-60) et qui peut aussi s'acheter à un prix dissuasif chez Facom. Bien sûr Mopar conseillait l'outil "puller tool" mais allez le trouver 50 ans après (encore qu'on en voit sur ebay..) !! Fouinez aussi dans les bourses d'échange ou .. construisez le !! Celui des photos a été fabriqué (à noter que plus le pas est fin mieux c'est ) !

Ensuite il faut de la patience et de la force....

  1. étape 2Desserrer de 2 ou 3 tours l'écrou d'arbre de roue, SURTOUT NE PAS L'ENLEVER, c'est VITAL pour votre sécurité ..
  2. Installer l'extracteur sur les goujons ou écrous de roue (en général on ne met que 3 "bras")
  3. Bander fortement l'extracteur avec une bonne rallonge sur la clé (1 m par exemple..)
  4. Prendre une masse (plus conséquente que sur la photo mais j'avais rien d'autre sous la main) et frapper ENERGIQUEMENT sur l'extrémité. Ne pas s'en faire c'est prévu pour !!
  5. Re-bander l'extracteur
  6. re-prendre la masse et frapper ..
  7. répéter un certain nombre de fois les étapes 5 et 6 en faisant des pauses (autre travail - cigarette - bière etc...)
  8. extracteur installé (étape 2 suite)A un moment vous allez avoir droit à une explosion (le bruit est frappant, la fumée de poussière de freins aussi) et l'extracteur deviendra lâche, VICTOIRE, le tambour est extrait et est maintenant en appui sur l'écrou. Y'a plus qu'à enlever l'écrou (la clavette peut rester sur l'axe ou tomber, c'est pas grave) . Sans cet écrou il aurait jailli comme une flèche et se serait retrouvé à quelques mètres, emportant au passage votre jambe si elle se trouvait dans la ligne de tir .... D'où l'importance de laisser l'écrou !

Cas désespérés : Dans certains cas ça peut durer plusieurs heures donc ne pas s'en faire et revenir de temps en temps pour répéter les étapes 5-6.

  1. Une grosse clé pour tourner et une barre pour empêcher le tout de pivoter (étape 3)On peut avoir un résultat plus rapide en chauffant (lampe à souder ou chalumeau mais gaffe à la t° quand même) le moyeu autour de l'arbre de roue mais en évitant de chauffer l'arbre lui même: la dilatation doit être sur le moyeu, pas sur l'arbre.
  2. Truc des mécanos américains (mais il faut que la voiture soit roulante): faire l'étape 1 puis rouler ainsi quelques km avec des virages (pas trop vite quand même) puis suivre les étapes 2 à ...

J'ai eu des échos où ça a mis une semaine !!!!

Attention aussi au remontage: ne pas s'amuser à le remonter "pour voir si ensuite c'est plus facile", il faudra de nouveau l'extracteur pour le sortir. Inutile aussi de graisser pour le prochain démontage, ça ne sert à rien. Envoyer du dégrippant avant peut aider mais surtout psychologiquement car vu l'emmanchement rien ne passe !
A noter au remontage qu'il faut installer la clavette avant d'insérer le tambour.

Voir ici une vue du tambour, côté interne; on voit bien le tambour (drum) et son rivetage sur le moyeu (hub). A l'époque où on pouvait commander des pièces neuves, Chrysler fournissait soit l'ensemble (hub and drum assy.) soit le moyeu (hub), soit le tambour (drum) et bien sûr les goujons et rivets. Je doute que beaucoup de mécanos aient commandés seulement l'un ou l'autre !!

 A partir du moment "où on sait et on a l'outil" , c'est vraiment pas compliqué mais ça reste et restera toujours un bras de fer entre vous et ce p*#¨°_+ de tambour ....

En pleine action mais la masse est vraiment ridicule ....

Autres infos venant des mailing lists US après information sur l'existence de cette page:

  • ne pas oublier de "détendre" les garnitures par les réglages prévus à l'AR du flasque de tambour (garniture Av: tourner vers l'Ar, garniture Ar: tourner vers l'Av. Dans chaque cas on tourne "vers le haut") + qq coups de marteau sur le tambour lui même..

  • Cette méthode s'applique aussi aux Mopar d'avant 1955, du moment qu'elles ont un emmanchement conique d'arbre de roue.

  • Plusieurs personnes suggèrent le  JC Whitney puller pour  $28.99 (moins cher que le Facom...)

  • Surtout ne pas mettre de graisse ou lubrifiant sur le cône au remontage ! Risque de rupture de la clavette avec le couple délivré. Remonter A SEC .

Retour sommaire pages techniques  

 

 Mopar, Chrysler, Dodge & Plymouth are registered trademarks of Chrysler Group LLC Chrysler Imperial France  is in no way affiliated with or sponsored by Chrysler group.LLC